Remonter l’énergie de la maison

Cette semaine a été particulièrement difficile: je me suis coincé le dos, nous avons eu de nombreuses contrariétés très pénibles, beaucoup de difficultés relationnelles et éducatives avec les enfants. Esther était très fatiguée et à bout de nerf.
Myriam, qui gère le gîte, s’est à son tour fait mal dans le dos et ne pouvais plus bouger. 3 adultes sur place, et aucun qui ne puisses conduire !!!

Trouver la source

Alors hier soir, tous réunis dans le salon, nous discutions et nous avons réalisé que quelque chose ne fonctionnait pas vraiment pas. Mais que c’était en dehors de nous. C’est-à-dire que nous n’étions pas à l’origine du mal-être.
Nous n’allions tous pas bien, nous avions tous des soucis. C’était trop pour être naturel !

Alors nous avons fait ce que nous faisions régulièrement avant, chez d’autres, et que nous n’avions pas fait chez nous depuis très longtemps: nous avons mesuré l’énergie des lieux et des personnes présentes.
Il y a quelques années, Esther et moi faisions du nettoyage énergétique des lieux : comprendre ce qui va mal, en trouver la cause,  – fuites ou pollution énergétique, esprit ou mémoire des lieux ou des objets, les raisons peuvent être nombreuses…

 

Un pendule pour mener l’enquête

Je suis allé chercher la sacoche dans laquelle nous rangeons tout notre matériel : pendule, orgonite, règle de Bovis, et antennes… Je m’occupe des recherches de faiblesses énergétiques, le rôle d’Esther est de réparer une fois que des soucis ont été identifiés.

Nous sommes allés dans chaque pièce de la maison, afin de mesurer sa valeur en unité Bovis. Cuisine, salon, salle à manger, bureau… RAS !
Tout est normal.

Ensuite, nous mesurons énergie de chacune des personnes présentes dans la maison. Tout le monde se trouve entre 6500 et 8000. Ce n’est franchement pas très haut, mais c’est uniforme. Et vu l’état physique, émotionnel et nerveux dans lequel nous sommes tous, cela ne m’étonne pas. C’est une conséquence et non la cause. Il faut chercher ailleurs.

Alors nous faisons la liste une à une, de toutes les pièces de la maison.
– Est-ce à l’étage ? Non
– Au 2ème étage ? Non
– Au rez-de-chaussée ? Toujours pas..
– À la cave ? Oui ! Le pendule de nous indique que nous avons une piste.

Il y a quelques mois, nous avons rangé la cave: tout déplacé, sorti un ancien congélateur qui ne fonctionnait plus….
Sans le savoir, nous avons dû modifier quelque chose d’important.

 

En route pour la cave, avec le pendule

Après examen des lieux, il s’avère que cela est bien là. Le taux est très bas. Le pendule indique 4000 sur la règle de Bovis. Il est indispensable de faire quelque chose pour parer cette fuite d’énergie.

Cette cave est une ancienne cave à Neuchâtel. Elles ont la particularité d’avoir des rigoles le long des murs, afin de récupérer l’eau qui suinte en permanence. Le taux d’humidité de l’endroit est important.
La voilà l’explication : l’eau est souvent vecteur de perte d’énergie. Sous cette cave passe de l’eau. Et c’est pour cette raison même qu’à cet endroit on a construit une cave à Neuchâtel. L’eau circule, et emmène avec elle l’énergie de la maison.
Nous n’avions jamais eu ce problème auparavant, pourtant la cave existe depuis toujours.
Rien ne sert de chercher la cause, il faut juste que cela s’arrête !

Réparer la fuite énergétique

Esther pose une orgonite dans un coin de la cave, elle fait des prières, et projette de l’énergie dans ce lieu. Elle y met toutes ses connaissances, et toute son énergie…

Quand elle a terminé, nous mesurons l’énergie à nouveau. Cette fois-ci le pendule indique 8000. Parfait.
Nous reviendrons dans une semaine pour reprendre des mesures. Et voir comment cela évolue et se stabilisé.

Et dès le lendemain, la vie normale reprend son cours.

C’était tellement simple à réparer, et ça nous a tellement déstabilisée. Nous avons de la chance de comprendre ces phénomènes, et surtout d’arriver à les endiguer.

Avez vous été confronté à ce genre de phénomènes ?

Leave a comment

Portrait de Vie © 2024 Tous droits réservés - Un site réalisé par DIPCOMM